Équipe

Le conseil d’administration de la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law (FAJEF) se compose de trois représentants régionaux (Ouest, Ontario et Atlantique) et des présidences des sept associations provinciales de juristes d’expression française (AJEF).

Daniel Boivin

Président

Daniel Boivin est un Franco-Ontarien associé au bureau d’Ottawa du cabinet juridique international Gowling WLG, c’est un membre-clé du groupe de défense de la firme.

Sa pratique est centrée sur le droit de la santé et sur la défense des professionnels de la santé. Il agit en particulier à titre de procureur de l’Association canadienne de protection médicale (ACPM). Au cours de sa carrière, il a plaidé devant la Cour supérieure de l’Ontario, la Cour d’appel de l’Ontario, la Cour fédérale et la Cour suprême du Canada.

Me Boivin enseigne le droit de la preuve et les techniques de plaidoirie à temps partiel à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Il propose aussi des conférences sur le droit de la santé, le droit de la preuve et les techniques de plaidoirie à divers organismes.

Me Boivin pratique le droit dans les deux langues officielles. Parmi ses activités professionnelles figure l’offre de conseils en droit constitutionnel afférent aux questions linguistiques.

Un francophone engagé

Depuis le début de sa carrière, il est fortement impliqué dans la défense de l’accès à la justice pour les francophones de l’extérieur du Québec. Notamment, il a été président de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario et président du Forum des juristes d’expression française de l’Association du Barreau canadien.

Amateur de culture, il a siégé au conseil d’administration de plusieurs organismes communautaires incluant Unique FM—la radio communautaire francophone d’Ottawa—, le Conseil des arts d’Ottawa et l’Orchestre symphonique d’Ottawa. Actif dans le sport amateur, il est président de la Zone de ski de l’Outaouais.

Réjean Aucoin

Vice-président

Me Réjean Aucoin est né à Chéticamp, en Nouvelle-Écosse. Il exerce le droit à cet endroit depuis 1993. Sa pratique touche souvent les droits linguistiques et constitutionnels.

Au cours de sa carrière, il a notamment mené les affaires Deveau et MacKenzie, en vue d’obliger les juges de la cour provinciale à aviser les accusés non représentés par un avocat de leur droit à un procès en français. Il a aussi mené l’affaire Doucet, contraignant la GRC à offrir activement des services en français aux voyageurs traversant la frontière entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.

Avant de pratiquer le droit, il a entre autres travaillé comme journaliste au Courrier de la Nouvelle-Écosse, réalisateur à la radio de Radio-Canada, coordinateur régional de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse et directeur général de l’Association touristique de Chéticamp.

Implication

Me Aucoin a été président fondateur de l’Association des juristes d’expression française de la Nouvelle-Écosse. Encore aujourd’hui, il siège au conseil d’administration de cette association.

Il a aussi été vice-président de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, vice-président de la Société nationale de l’Acadie, président de l’Alliance des radios communautaires du Canada et président fondateur du Conseil économique de Chéticamp. Il siège présentement au Fonds canadien de la radio communautaire.

Réjean Aucoin a reçu le Prix de développement communautaire de la Division de la Nouvelle-Écosse de l’Association du Barreau canadien. Il a été nommé conseiller de la reine en 2014.

Il est par ailleurs auteur de livres pour enfants, dont Le tapis de Grand-Pré, qui a remporté le Prix France-Acadie en 1986.

Il détient un baccalauréat en sciences sociales et en droit de l’Université de Moncton. Il a également étudié deux ans en journalisme à Paris.

Proche de la nature, monsieur Aucoin est un adepte de cyclisme et de ski de fond.

Francis Poulin

Trésorier

Francis Poulin est originaire de Zénon Park, en Saskatchewan. Il travaille présentement au bureau d’Ottawa de Juristes Power. Il est membre du Barreau de la Saskatchewan, de l’Ontario et des Territoires du Nord-Ouest.

Me Poulin est un plaideur expérimenté, notamment en droit administratif, en révision judiciaire et en plaidoirie d’appel. Il représente des institutions tout comme des particuliers, dans des instances civiles, commerciales ou de droit public. On le voit régulièrement devant tous les types de tribunaux, tant en première instance qu’en appel. Il aime aussi aider ses clients à régler leurs différends sans avoir recours aux tribunaux.

Avant de se joindre à Juristes Power, Me Poulin était procureur de la Couronne pour le gouvernement de la Saskatchewan. Il a aussi été avocat dans un cabinet national de Regina. Ces postes lui ont permis de toucher à plusieurs branches du droit : droit de l’immigration, droit du travail et de l’emploi, droit de l’éducation, droit de la diffamation, droit de la négligence et droit de la famille. Il a comparu devant des cours de première instance et d’appel de plusieurs provinces et territoires ainsi que devant la Cour fédérale et la Cour suprême du Canada.

Me Poulin est l’ancien président de l’Association des juristes d’expression française de la Saskatchewan et de la section de l’immigration de l’Association du Barreau canadien (section Saskatchewan).

Rénald Rémillard

Directeur général

Me Rénald Rémillard est natif de Saint-Boniface, au Manitoba. Il est directeur général de la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law depuis 2008 et du Centre canadien de français juridique inc. depuis 2010.

Il est aussi chargé de cours depuis plus de vingt-cinq ans. Au fil des ans, il a donné divers cours en administration publique, en administration des affaires et en sciences politiques à l’Université de Saint-Boniface.

Antérieurement, Rénald Rémillard a été chercheur juridique pour l’Institut Joseph-Dubuc de 1990 à 1994. Il a ensuite occupé le poste de directeur des affaires politiques et juridiques de la Société franco-manitobaine de 1994 à 1998, puis celui de directeur du programme des droits linguistiques du Programme de contestation judiciaire du Canada de 1998 à 2000. Après avoir brièvement travaillé au Secrétariat du commerce intérieur à titre de conseiller principal en politiques, il a été directeur de l’Institut Joseph-Dubuc de 2002-2008.

Une riche formation

Rénald Rémillard a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université de Saint-Boniface en 1984, un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton en 1987, une maîtrise en administration publique de l’Université du Manitoba en 1989 et un diplôme d’études approfondies en sciences politiques et administratives de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) en 1993. Il a été admis à la Société du Barreau du Manitoba en 1990.